La perte d’autonomie : comment la définir?

La perte d’autonomie : comment la définir?

La perte d’autonomie, que l’on appelle aussi dépendance, c’est l’incapacité pour une personne d’effectuer par elle-même certains actes de la vie courante.  Les personnes agées en sont progressivement les victimes lorsqu’elles perdent  leurs capacités mentales et physiques.

Comment évaluer la perte d’autonomie? La grille AGGIR

Les professionnels utilisent principalement un outil global d’évaluation appelé grille AGGIR, (sigle qui signifie autonomie, gérontologique, groupes iso-ressources).

Dans un premier temps, on observe à l’aide de  cet outil 10 activités de la personne : la cohérence de son comportement, sa faculté d’orientation dans le temps et l’espace, sa capacité à faire sa toilette, s’habiller, s’alimenter, prendre en charge son hygiène d’élimination, se lever, se coucher, se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur, utiliser les moyens de communication actuels.

Ensuite, on détermine 3 niveaux d’autonomie dans chacune des activités observées: la personne fait seul, fait partiellement, ou pas du tout.

Pourquoi  évaluer la perte d’autonomie?

A partir de ces résultats, on détermine son appartenance à un GIR (groupe d’activités ressources). Les GIR vont de 1 à 6,  du moins autonome au plus autonome.

Les aides en fonction de la perte d’autonomie

Les personnes appartenant aux GIR 1 à 4, sont considérées « en perte d’autonomie »,elles seules  peuvent prétendre à l’APA, l aide personnalisé d’autonomie dont la gestion est confiée aux Conseils Départementaux.
Les personnes qui relèvent des GIR 5 et 6 peuvent  bénéficier des prestations d’aide à domicile proposées par leur régime de retraite ou par l’aide sociale départementale.

Définir précisément les besoins de la personne.

Si elle appartient aux GIR 1 à 4, l’équipe médico-sociale élabore  un « plan d’aide personnalisé » qui sert de base à la détermination du montant de l’APA et permet de recenser l’ensemble des aides nécessaires. Si la personne reste à domicile, elle peut bénéficier d’aides aussi bien humaines (emploi d’une auxiliaire de vie,etc..) que techniques (déambulateur, fauteuil roulant, lit médicalisé…).

Le but c’est d’offrir la meilleure qualité de vie possible et de préserver au maximum l’autonomie de la personne âgée.

Qui se charge de l’ évaluation?

– Pour une demande d’APA, c’est l’équipe médico-sociale du département qui effectue l’évaluation à domicile.

– Le médecin traitant peut  faire appel à un centre d’évaluation gérontologique (CEG), centre spécialisé à l’interface de la médecine de ville et des hôpitaux.

– L’équipe médicale dans le cadre d’une maison de retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.