La démence du corps lewy

La démence du corps lewy

Aujourd’hui nous allons faire un zoom sur cette maladie peu connue qui devrait pourtant être mieux suivi et traité.

La démence du corps Lewy est un type d’affection cognitive qui entraîne la présence de dépôts pathologiques d’alpha-synucléine, protéine qui s’agglomère dans les cellules cérébrales.

Ces dépôts, appelés  » corps de Lewy », tirent leur nom du savant qui les décrivit pour la première fois. Une des conséquences directes de ces dépôts est l’interruption des informations transmises par le cerveau.

Ce sont essentiellement les zones du cerveau liées au mouvement et aux fonctions cognitives qui sont affectées par la maladie.

La démence du corps lewy expliquée sur allodocteurs 

Les conséquences de la démence du corps de Lewy

demence du corps lewy
Credit photo : Futurasciences

Un sénior qui présente les symptômes de la démence du corps Lewy peut manifester des signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson ou ceux de la maladie d’Alzheimer.

Parmi ceux-ci on retrouve la perte graduelle de la mémoire, du raisonnement ainsi que du langage. La personne affectée risque de développer des problèmes de mémoire à court terme, d’éprouver des difficultés à suivre un raisonnement ou se rappeler certains mots.

La dépression l’anxiété et les insomnies viennent en général s’ajouter à la maladie.

Le patient affecté est prédisposé à l’apathie et donne l’impression d’être totalement déconnecté de la réalité. Les manifestations de la maladie sont très proches du Parkinson.

Quels sont les traitements à envisager ?

traitement demence corps lewy

Cette affection est à ce jour incurable. Certains médicaments qui ont démontré leur efficacité contre les symptômes liés à la maladie de Parkinson, s’avèrent être un choix judicieux contre les signes prognostiques de la maladie du corps lewy.

Les inhibiteurs de la cholinestérase, utilisés dans le cadre de la maladie d’Alzheimer, peuvent stimuler les capacités intellectuelles en prévenant en partie l’apparition des hallucinations ou autres manifestations désagréables. Les fonctions cognitives sont alors restaurées en partie.

Néanmoins, en raison du caractère imprévisible de la maladie, l’utilisation de médicaments n’est pas toujours envisageable. Un symptôme peut être allévié tandis qu’un autre peut s’aggraver dans un même temps. Il s’agit donc de traiter les symptômes selon leur gravité.

Prise en charge de la maladie

La maladie a tendance à évoluer rapidement. Les troubles de la mémoire apparaissent graduellement dans l’évolution de la maladie. Les hallucinations visuelles sont monnaie courante et peuvent s’intensifier lors de périodes de confusion plus soutenue.

Suivant le caractère dégénératif de la maladie, il convient à moyen et à long terme d’envisager une entrée en Ehpad pour une prise en charge optimale et adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.