La copropriété associative est-elle une alternative au logement senior ?

La copropriété associative est-elle une alternative au logement senior ?

Actuellement, les solutions d’hébergement alternatives pour séniors fleurissent de plus belle, et la copropriété associative est annoncée comme la meilleure d’entre toutes.

La copropriété associative : la solution d’hébergement idéale pour les séniors

Le concept de la copropriété associative est très simple. Les séniors cohabitent dans une même habitation collective, mais séparément. En d’autres termes, les personnes âgées ont leur propre appartement. Le principe est donc quelque peu similaire à un maintien à domicile classique.

copropiete

Cette idée a été lancée par deux femmes séniores qui souhaitaient rompre la monotonie d’une maison de retraite. En effet, ce bâtiment collectif réservé aux séniors est plus convivial, il intègrera un espace privé de 47m², un grand salon, une salle de sport et un atelier de bricolage.

Les séniors sont-ils vraiment emballés par cette idée ?

Il semblerait que l’idée de vivre seul emballe de plus en plus les séniors. Une étude menée récemment aurait prouvé que seul « un tiers des seniors de plus de 50 ans » aspirent à partager le même logement que leurs proches.

Les personnes âgées veulent vivre leurs vies sans dépendre des autres, ce qui est fort louable. Ces dernières années, les projets d’hébergement intermédiaires pour les séniors suscitent l’intérêt des promoteurs immobiliers, mais peu d’entre eux aboutissent réellement. Ces échecs sont en partie dus au loyer modéré qui ne parvient à couvrir les frais inhérents aux travaux de construction.

Pour en savoir plus sur les types de logement senior : https://www.logement-seniors.com/

Les appartements seront totalement adaptés aux pertes d’autonomie

L’objectif d’une copropriété associative sénior est d’offrir aux personnes âgées une indépendance totale. L’immeuble choisi a donc été adapté pour compenser les pertes d’autonomie et toutes les formes de handicap.

L’extérieur est pourvu d’une rampe d’accès, et l’intérieur est assez large pour laisser passer les fauteuils roulants. L’ascenseur qui mène vers les étages a également été adapté en conséquence. Il aura donc fallu 7 ans aux deux retraités pour matérialiser ce projet. Pour construire l’immeuble, nos deux séniors se sont associées à une Société par Action Simplifiée. Cela leur a permis d’obtenir un prêt d’une hauteur de 1.500.000 € et des subventions publiques de près de 200.000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *