Choisir sa maison de retraite : les bonnes questions à se poser

Choisir sa maison de retraite : les bonnes questions à se poser

Déménager en maison de retraite est un pas qui n’est pas toujours facile à franchir pour le concerné et ses proches. Face à ce grand changement de vie, une petite préparation psychologique est parfois nécessaire et une analyse de la situation permet de prendre la meilleure décision.

Quelle est la maison de retraite qui convient ?

Le concerné, avec le soutien de ses proches, doit évaluer son état : est-il en état de garder son autonomie ou est-il en état de dépendance ? A-t-il besoin d’une assistance médicale, voire plus ? C’est après avoir répondu à toutes questions qu’on peut commencer à sélectionner la bonne maison de retraite. Senior Magazine, le site d’informations de seniors apportera des réponses à toutes les préoccupations concernant les maisons de retraite. Il existe différents types de maison de retraite : ceux qui sont encore autonomes, mais avec un besoin de facilitation de leur vie quotidienne peuvent se rendre dans les Résidences seniors. On retrouve ensuite les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) avec une assistance médicale et enfin les Unités de soin longue durée (USLD) qui se trouvent à proximité des hôpitaux et dont l’admission se fait sur prescription d’un médecin.

Où sera située la maison de retraite ?

L’idéal est de choisir des maisons de retraite la plus proche des enfants et petits-enfants. La courte distance permet aux proches de mieux s’organiser pour rendre visite le plus souvent aux seniors. Même s’il n’est pas toujours évident de trouver une structure à proximité, ce point est très important pour éviter une rupture familiale.

Combien coûte une maison de retraite ?

Le budget est devenu malheureusement un critère crucial pour les retraités. Le coût moyen d’une maison de retraite est de 1900 à 2000 € mensuel, tout dépend de la structure. Il existe différentes aides dont ils peuvent bénéficier, comme l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) qui est destinée aux personnes en perte d’autonomie. Ensuite, l’APL (allocation d’aide au logement) qui allégera une partie à payer pour la maison de retraite. Les seniors qui n’ont pas accès à ces aides pourront prétendre à l’ALS (allocation de logement social). Une aide identique à l’APL à la différence qu’elle peut être accordée pour des établissements non conventionnés.

Ce sont les critères principaux à prendre en compte lorsqu’on choisit une maison de retraite. Mais il y a encore d’autres critères auxquels il faut tenir compte, comme la personnalité du retraité. S’il aime jardiner et faire souvent des sorties, il convient d’orienter le choix vers une résidence senior si sa santé le permet. Visiter plusieurs établissements et les comparer peuvent aussi aider à prendre une décision, vous en trouverez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *