Archives de
Auteur : Tom

3 plantes pour soulager les séniors

3 plantes pour soulager les séniors

Vieillissement de l’organisme oblige, entre le rhumatisme, la constipation ou encore les problèmes de sommeil, la santé des seniors a beaucoup de hauts et de bas. La phytothérapie est heureusement très efficace pour soulager ces maux. Connaissez-vous déjà les bienfaits de ces trois plantes ?

La rhubarbe

Les merveilleuses plantes aux pouvoirs thérapeutiques ne manquent pas, surtout pour les seniors qui choisissent de se soigner par l’intermédiaire de remèdes naturels. La rhubarbe en fait partie. En effet, cette plante herbacée particulièrement connue pour son goût acidulé n’est pas seulement utilisée dans la pâtisserie, dans la compotée et dans la confiserie.

Cette vivace remédie efficacement aussi aux problèmes de constipations. Que ce soit de manière chronique, ponctuelle ou occasionnelle, ce trouble de l’évacuation des selles est de plus en plus fréquente à partir de la cinquantaine, tant chez les hommes que chez les femmes. Les causes sont souvent une mauvaise alimentation, la sédentarité, ou encore la déshydratation.

Ainsi, avec ses propriétés laxatives, la rhubarbe régule également le transit intestinal. Disponibles dans des boutiques spécialisées, les racines de cette plante sont généralement vendues sous forme de poudres séchées. À laisser infuser vingt minutes dans une tasse d’eau chaude et boire le soir avant d’aller dormir.

Le curcuma

Les nombreux bienfaits du curcuma ne sont plus à démontrer. La preuve, l’usage médicinal du safran des Indes daterait déjà d’il y a quatre mille ans, dans l’ayurvédique, ainsi que dans la médecine traditionnelle chinoise. D’ailleurs, avec l’intérêt et l’engouement mondial qu’il y a aujourd’hui autour de cette épice, des études scientifiques sont aujourd’hui menées pour démontrer les réelles propriétés curatives de ce rhizome.

Toutefois, le curcuma longa  est surtout réputé pour ses vertus préventives contre de nombreux cancers pour ne citer que le pancréas, le colon, ou encore la prostate. Et pour ce qui est maintenant de la santé des seniors, qualifiée aussi d’anti-inflammatoire puissant, cette plante également riche en antioxydant est préconisée pour lutter contre les douleurs des os et des articulations.

En traitement de longue durée, une cure de safran des Indes aiderait considérablement à faire baisser les douleurs et les inconforts liés au rhumatisme, à l’arthrose, à la sciatique et à l’ostéoporose. En outre, le curcuma calmerait également les brûlures d’estomac, les ballonnements et les acidités gastriques.

La camomille romaine

Avec le stress à gérer au quotidien et le mode de vie actuel, l’insomnie concerne aujourd’hui toutes les catégories de population. Ce sont cependant les seniors qui sont les plus touchés, mais la comomille peut aussi convenir aux enfants et adolescents. Pour cause, avec l’âge, la longueur et la qualité du sommeil se déprécient irrémédiablement. Les raisons sont nombreuses : difficulté d’endormissement, réveils précoces ou nocturnes fréquents…

Les conséquences sont dans un premier temps la fatigue physique qui sur du long terme aura aussi de graves répercussions sur la santé et sur le bien-être psychologique de la personne. Nombreux insomniaques dépriment alors. Les remèdes ? Un changement radical de mode et d’hygiène est vie est quelquefois nécessaire.

Et en complément, considéré comme un véritable somnifère naturel, la camomille romaine est un des remèdes par excellence de l’insomnie. Cette plante très odorante et parfumée favorise la détente des muscles, tout en calmant les tensions nerveuses. À boire en tisane avant le coucher.

L’importance de la famille dans l’accompagnement d’un senior en maison de retraite

L’importance de la famille dans l’accompagnement d’un senior en maison de retraite

Vivre l’entrée en maison de retraite n’est pas du tout facile que ce soit pour la personne âgée ou pour la famille. D’où l’importance cruciale d’un bon accompagnement de la part des proches afin de mieux vivre cette épreuve.

L’entrée dans la maison de retraite : le soutien de la famille, un essentiel

Avec le développement des services à la personne, de plus en plus de personnes âgées choisissent le maintien à domicile plutôt que l’entrée en maison de retraite. Cela leur permet de rester chez eux et de bénéficier d’une aide extérieure pour l’exécution de tâches quotidiennes qu’ils ne peuvent plus faire eux-mêmes à cause de leur âge avancé. Toutefois, en raison de maladies ou troubles à l’instar de la maladie d’Alzheimer, intégrer ce type de structure d’hébergement devient indispensable.

Cette étape n’est pas du tout facile à vivre pour le senior ainsi que pour sa famille. Le parent perd ses repères puisqu’il doit quitter son nid douillet dans lequel se trouvent tous ses souvenirs pour vivre au milieu de personnes qu’il ne connaît pas. Durant cette épreuve, il doit pouvoir compter sur ses proches qui devront être là le plus souvent possible pour que l’aîné ne ressente pas un sentiment d’abandon et de solitude. Un conseil du magazine de la famille : plus la personne âgée est accompagnée lors de son entrée au sein de la maison de retraite, mieux se fera son adaptation à son nouvel environnement.

Quelques conseils pour une vie meilleure en maison de retraite

La famille doit être présente à toutes les étapes liées à l’entrée dans la maison de retraite. Dès le départ, elle doit aller avec le parent pour choisir la structure la plus acceptable pour lui. Lors de l’installation, elle doit également l’aider dans la décoration et la personnalisation de la chambre en choisissant avec lui les photos et objets personnels auxquels il tient.

Le plus régulièrement possible, les proches doivent venir prendre des repas et passer plusieurs heures avec lui afin qu’ils ne se sentent pas seuls. Il faut savoir que dans cet environnement, il devra se plier à des contraintes horaires et à des règles collectives. Les difficultés seront peut-être nombreuses au début, mais la présence de la famille les atténuera. L’idéal est que tous les proches soient toujours présents. Toutefois, si ce n’est possible, établir un calendrier pour savoir qui sera présent à telle date permet une présence régulière et rassurante auprès du parent.