Archives de
Auteur : Tom

Défiscalisation et retraite : quelques pistes à étudier

Défiscalisation et retraite : quelques pistes à étudier

À la retraite, les revenus baissent. La plupart des retraités sont donc obligés de se constituer une retraite complémentaire. Une pratique que l’État veut encourager. Pour cela, il propose de réduire les impôts permettant un gain fiscal très intéressant.

Le PERP accessible à tous

Le Plan d’Épargne Retraite Complémentaire a été instauré en août 2003 à la suite de l’adoption de la loi Fillon. Il est question d’un contrat d’assurance nécessitant des versements sur plan. Le capital constitué sera ensuite versé sous forme de rentes aux souscripteurs au moment du départ à la retraite. Le PERP peut être souscrit par toutes personnes majeures qu’elles soient un dirigeant, un indépendant, un simple salarié ou même sans activité professionnelle. Par contre, les établissements peuvent refuser les souscripteurs de plus 65 ans.

Une particularité du PERP est qu’il n’existe pas de versement minimal ni d’obligation annuelle de versement. Toutefois, dès le départ, il est nécessaire de définir les modalités de versement qui peuvent être libres ou programmées. Pour la première option, un minimum de 50 à 1500 euros est demandé. Le souscripteur cotise quand il le désire et au moment où il veut. Les versements programmés quant à eux s’effectuent à montants prédéterminés et à date fixe.

Ils donnent lieu à une rémunération dont le montant dépend du support financier choisi. Il en existe quatre : PERP en euros, PERP en gestion libre, PERP à gestion sécurisée et PERP à points. Pour trouver les meilleurs contrats, faire des simulations sur Fiscalement.fr est vivement conseillé.

Un des plus gros avantages du PERP repose sur sa fiscalité. Les sommes versées sont exonérées d’impôt pour chaque membre du foyer fiscal. Cependant, un plafond est établi. Deux possibilités s’offrent alors aux utilisateurs : 10% des revenus professionnels, dans la limite de 30 893 euros et nets de frais professionnels et de cotisation sociale ou 3862 euros qui correspondent au Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS).

Miser sur le contrat Madelin

Il s’avère que les Travailleurs non-salariés (TNS) font partie de la frange de la population qui subit une baisse de revenus la plus importante après la retraite. Si cette réduction est de 70% chez les salariés, elle est de 50% chez les indépendants. Dans ce contexte, l’État a mis en place le contrat de retraite Madelin afin de leur permettre de profiter d’une retraite complémentaire.

Ce dispositif se décline en trois types : le contrat mono-support qui consiste à investir uniquement en fond en euros pour plus de sécurité, le contrat en points dont le principe repose sur une transformation des versements en points ou le contrat en multi-supports qui permet la répartition de l’investissement sur divers fonds.

Le principal intérêt du contrat Madelin est la déduction fiscale offerte. Le plafond de cette exonération d’impôt est défini par un forfait de 10% du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) ou 10 % du revenu professionnel sans dépasser 8 PASS avec en plus 15% de votre revenu. Une spécificité de l’offre Madelin est que plus vous êtes imposé, plus les économies d’impôt seront importantes.

Sinon, comme pour le PERP, les fonds versés ne sont débloqués qu’à la retraite sous forme de rente. Des sorties restent néanmoins possibles dans des cas exceptionnels (fin des allocations de chômage, invalidité …).

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter à la banque ?

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter à la banque ?

En principe, les organismes prêteurs ne limitent pas l’âge des souscripteurs de crédit. Toutes personnes, actives et retraitées, ont la possibilité de demander un emprunt. Toutefois, les conditions de souscription deviennent plus rigoureuses au fur et à mesure que l’âge du souscripteur avance.

Emprunter après la retraite

Les banques étudient la capacité de remboursement de leurs clients avant de leur accorder un crédit. En ce qui concerne les personnes actives, le problème ne se pose pas du moment que leur taux d’endettement n’est pas élevé et qu’elles disposent d’un revenu stable. Par contre, la situation des seniors peut être sujet à caution. En plus de la baisse importante des revenus, les risques de santé sont très élevés. Les organismes prêteurs se trouvent dans l’obligation d’exiger des garanties plus conséquentes et de proposer un délai de remboursement plus court, ainsi qu’un montant de crédit plus ou moins élevé. Il convient de savoir que ces conditions peuvent être différentes selon l’établissement de crédit. Vous pouvez faire des simulations ici.

Les garanties d’emprunt pour le senior

Assurance emprunteur pour senior

L’âge du souscripteur a une incidence considérable sur le coût de son assurance santé. Certaines compagnies d’assurances limitent l’âge maximum des souscripteurs à 75 ou à 80 ans. Toutefois, la souscription d’une assurance décès-invalidité est essentielle pour obtenir un crédit. Lors de la souscription, les assureurs soumettent un questionnaire sur la santé du senior car celui-ci est considéré comme un client qui présente un niveau de risque élevé. Pour augmenter ses chances d’obtenir du crédit, il peut choisir une formule sur-mesure et se faire assurer auprès d’une autre compagnie que celle proposée par la banque.

Le prêt hypothécaire

L’apport personnel est un facteur clé pour obtenir un prêt. Si le souscripteur est propriétaire d’un bien immobilier, il peut le proposer en guise de garantie. Dans le cadre d’un prêt hypothéqué, la banque est en droit de saisir le bien en question si l’emprunteur ne paie pas les mensualités. Pour y procéder, elle doit respecter certaines procédures. Il est plus judicieux de faire appel à un expert pour évaluer le bien à hypothéquer. Il ne sera pas estimé à sa juste valeur si c’est la banque qui s’occupe de son évaluation. Avec un prêt hypothécaire, l’emprunteur peut, par exemple, souscrire un crédit auto, un crédit à la consommation ou un prêt personnel. En ce qui concerne les assurances, voir Le Mag de l’Assurance.

Le nantissement d’assurance-vie

Si la prime d’assurance emprunt est trop élevé pour le senior, il aura encore d’autres alternatives. Il peut procéder au nantissement de son contrat d’assurance-vie. Le Code des Assurances permet aux assurés de mettre en gage leur police d’assurance-vie. Les conséquences de cet acte sont non-négligeables, particulièrement vis-à-vis du souscripteur, car il affecte ses pouvoirs sur le contrat en question.

Bon à savoir

Pour améliorer son profil d’emprunteur, le senior peut souscrire une assurance correspondant à sa situation médicale. Il doit prendre des garanties complémentaires si ses besoins sont exclus par le contrat principal. En plus de profiter de tous les soins qui lui sont nécessaires, il apporte une meilleure garantie à l’établissement de crédit.

A combien estimer le montant de sa retraite ?

A combien estimer le montant de sa retraite ?

Étant donné que les régimes de retraite se durcissent ces dernières années, la question du montant que l’on percevra au moment de quitter le monde du travail se pose. Ce coût dépend d’un certain nombre de paramètres que l’on développera dans cet article.

Connaître son salaire annuel moyen

La première étape pour connaître le montant de votre retraite consiste à évaluer votre salaire annuel moyen. À l’inverse des idées reçues, il ne repose pas sur vos salaires annuels de vos 25 dernières années de carrière, mais plutôt de vos 25 meilleures années. Sachez néanmoins que ce nombre d’années dépend aussi de vos années de naissance. Les 25 années ne s’appliquent que pour les personnes nées après 1948. Si vous êtes né en 1944, le nombre d’années pris en compte est de 22 si vous êtes né en 1945, 23 si vous êtes en 1946 et ainsi de suite.

La caisse de retraite procède à une revalorisation au moment de faire les calculs. Votre salaire annuel moyen ne sera donc pas basé sur le montant affiché sur les bulletins de salaire des années passées. Il est revalorisé en fonction de l’évolution des prix, déterminée par un coefficient de revalorisation. À titre illustratif, en 1990, vous avez touché 18 000 euros. Pour cette année-là, le coefficient de revalorisation appliqué en 2017 est de 1,443. Multipliez 18 000 euros par ce chiffre et vous obtiendrez la moyenne qui est de 25 974 euros. On utilise cette technique pour chacun des 25 meilleurs revenus annuels de votre carrière. Additionnez ensuite la somme de vos salaires puis divisez le tout par 25 pour connaître votre salaire annuel moyen.

Le coût de la retraite et ses conditions

Au moment de la retraite, vous toucherez 50% de ce salaire annuel moyen. C’est ce qu’on nomme le « taux plein ». Mais attention, pour accéder à ce revenu, vous devez respecter des conditions. Ainsi, ce régime à taux plein ne s’adresse qu’aux personnes qui ont l’âge légal de la retraite c’est-à-dire 62 ans et qui ont aussi versé les cotisations vieillesse nécessaires au nombre de trimestres exigés (plus d’infos ici ou sur Le Mag de la Finance).

Une réduction du coût de ce régime à taux plein est effectuée si la personne en question n’a pas cotisé durant le nombre de trimestres imposés. Par contre, une majoration est appliquée si des cotisations ont continué à être versées au-delà de la durée d’assurance requise et de l’âge légal de départ en retraite.

Le montant de la future retraite peut aussi augmenter selon des cas spécifiques. Une majoration de 10% est appliquée pour les salariés qui doivent quitter le monde des actifs à cause d’une inaptitude au travail. Cette même majoration est proposée aux personnes ayant plus de 3 enfants.

Pour d’autres infos sur la retraite, des sites comme Financierement.fr peuvent vous aider. Et si vous avez définitivement du mal à calculer le coût de votre future pension, n’hésitez pas à utiliser des simulateurs en ligne qui sont très nombreux et efficaces pour vous donner des réponses de qualité.

3 façons de transmettre une partie de son patrimoine de son vivant

3 façons de transmettre une partie de son patrimoine de son vivant

Il existe plusieurs raisons qui expliquent l’envie de donner de son vivant. Déjà, la fiscalité est très avantageuse puis c’est un moyen de donner un coup de pouce à ses enfants ou ses petits-enfants qui veulent financer leurs études ou un éventuel projet. Pour transmettre son patrimoine de son vivant, il existe quelques solutions qui vous sont présentées ci-après.

La donation

La donation est l’acte par lequel le donateur de son vivant transmet un bien à un autre individu (le donataire). Une fois l’acte réalisé, le bien est transféré directement vers le bénéficiaire. L’intervention d’un notaire est nécessaire pour entreprendre ce genre de démarche. Attention, avant d’effectuer une donation, un maximum de réflexion est nécessaire, car l’acte est irréversible. Si en principe, elle est réalisée au bénéfice du conjoint ou des descendants, la donation peut aussi se faire même si l’individu en question n’est pas un héritier. À savoir qu’il existe plusieurs types de transmission possible. La donation en pleine propriété consiste à transmettre dans son intégralité le bien au donataire. Ce dernier a toutes les latitudes pour faire ce qu’il veut de la propriété en question. L’avantage de cette solution est l’important abattement obtenu. Sinon, il existe la donation en nue-propriété. Le bien est transféré au bénéficiaire, mais le propriétaire peut continuer à l’utiliser de son vivant. C’est ce qu’on nomme dans le jargon l’usus. Enfin, on retrouve le don manuel qui est une somme d’argent versée au donataire. Tant que le montant ne dépasse pas les 31 865 euros, le don n’est pas imposable.

L’assurance-vie

Transmettre son assurance-vie de son vivant n’est pas possible. Par contre, cela est faisable uniquement si le donateur décède. Pour pouvoir transmettre la somme d’argent épargnée à ses descendants, l’assuré devra procéder à un rachat partiel ou total de son assurance-vie auprès de l’assureur. Une fois l’argent acquis, la donation s’effectuera sous la forme d’un don manuel. Il est très important de spécifier que le rachat d’une assurance-vie est soumis à une lourde fiscalité. En plus des prélèvements sociaux, un impôt sur le revenu est appliqué. Il est conseillé de ne racheter son assurance-vie qu’après 8 ans à compter de la date de souscription, car la fiscalité est beaucoup plus avantageuse. Le prélèvement libératoire descend à 7,5% contre 15% avant la huitième année. Des explications pour les seniors à ce sujet peuvent être dénichées sur des blogs spécialisés.

Le présent d’usage

Le présent d’usage représente un cadeau offert pouvant prendre la forme de valeurs mobilières, de somme d’argent, de meubles, de bijoux ou autres. Il n’est pas imposable et ne nécessite pas l’intervention d’un notaire. Il faut par contre que ce présent d’usage soit donné à l’occasion d’un événement particulier sinon il sera soumis à un autre régime fiscal. Cela peut par exemple être un anniversaire, l’obtention d’un diplôme, une naissance ou encore les fêtes de Noël. Si le cadeau n’est pas offert durant ces évènements, il sera perçu comme un don manuel et devra alors être assujetti aux taxes y afférentes. Il est donc crucial de faire un présent d’usage au moment opportun.

3 idées d’économies faciles à faire quand on est senior

3 idées d’économies faciles à faire quand on est senior

Le départ à la retraite est dans la majorité des cas synonyme de baisse des revenus chez certains ménages. Boucler les fins de moi devient alors quasi-impossible pour beaucoup de seniors. Voici trois astuces très faciles à suivre pour faire des économies au quotidien.

Définir son budget de courses

Si vous aussi n’en pouvez plus des fins de mois difficiles, n’hésitez pas à découvrir d’autres bonnes astuces. Au fil du temps, vous ne pouvez que réalisez des économies très conséquentes. Et force de constater que c’est généralement pendant les courses que les seniors font des dépenses inutiles. Ce sont alors souvent les achats impulsifs qui sont en cause. Désormais, mettez en place des menus quotidiens.

Et quand bien même vous aimez les plats prés cuisinés, les surgelés et les petits gâteaux, réduisez leur quantité. N’oubliez pas, une alimentation saine est meilleure pour la santé. Qui plus est, vous limitez également les grignotages. Une fois que vous avez défini vos besoins, dressez la liste de vos courses. Rien de tel pour avoir enfin une petite idée de votre budget ne course de la semaine ou du mois. Sinon, pour profiter des remises et des réductions proposées par les grandes surfaces et les supermarchés, demandez des cartes de fidélité.

Baisser sa facture d’électricité

Nombreux d’entre vous n’y pensent pas, mais il est tout à fait possible aussi de réduire le gaspillage en matière d’électricité. Prudence doit-être d’autant plus de mise en ces périodes hivernales où avec l’utilisation du chauffage, la facture de l’EDF peut-être facilement multipliée par deux, voire par trois. Et bien sûr, si vous en avez la possibilité, l’on vous recommande fortement de troquer vos vieux électroménagers par les modèles récents, plus particulièrement ceux qui ne sont pas gourmands en énergie.

Vous les repérerez grâce à leurs étiquettes. D’autre part, si auparavant vous aviez l’habitude de laisser vos appareils audiovisuels en veille, pensez dorénavant à les éteindre à chaque non-usage prolongé. Rien de plus simple, achetez des multiprises avec des boutons marche et arrêt de préférence celles qui fonctionnent avec une télécommande. Branchez tous vos équipements high-tech dessus, pour ne pas avoir à les éteindre un à un. Smartphone, tablette tactile, console de jeux et ordinateur portable… Débranchez automatiquement aussi les chargeurs après utilisation.

Réduire sa consommation d’eau

Certaines habitudes seront également à modifier si l’on veut faire des économies sur la facture d’eau et ainsi avoir une gestion saine de ses économies. Mais avant toute chose, commencez par remplacer les robinets et les tuyauteries qui fuient. Pensez également à vérifier la chasse d’eau. L’on trouve aujourd’hui sur le marché des mécanismes économiques comme les briques à poser dans votre réservoir d’eau par exemple.

Maintenant, concernant les gestes au quotidien, fermez désormais le robinet lorsque vous vous brossez les dents ou quand vous vous rasez. Avec plus de cent cinquante litres d’eau consommée, les douches seront à privilégier aux bains. L’arrosage du jardin sera de préférence à programmer en début de soirée une fois seulement que le soleil est couché. Enfin, évitez de laver vos voitures à domicile. Rendez-vous plutôt dans une station de lavage.

3 idées de voyages pour les seniors

3 idées de voyages pour les seniors

Passion ou réalisation du rêve d’une vie, beaucoup de seniors décident de partir en voyage lorsque l’heure de la retraite a sonné. Fini les contraintes, ils profitent de leur disponibilité et de leur liberté pour découvrir d’autres endroits, d’autres pays. Voici 3 idées de voyage pour les seniors.

La croisière s’amuse

La croisière, qui n’en rêverait pas d’en faire une lorsqu’on aime voyager ?

Elle convient très bien aux seniors, car le voyage est organisé de A à Z. Il vous suffit de faire appel à une agence de voyages et celle-ci s’occupera de vous faire différentes propositions. Pour vous aider à vous préparer à ce grand voyage, puisez des idées de voyages sur Secret de Voyageur. La croisière vous permettra de voir plusieurs pays en un seul voyage, le bateau fera escale dans différents endroits. L’avantage de ce type voyage c’est également des activités organisées. Les excursions ainsi que la découverte du pays à chaque escale sont inclus dans le voyage, ainsi vous êtes sûrs de ne pas rater les endroits les plus importants à visiter. La vie à bord du bateau est aussi un rêve, des restaurants, des boutiques sont disponibles sur le bateau ainsi que d’autres activités comme la piscine, le spa ou encore le casino.

Le tour du monde en quelques jours

La tendance est au voyage le plus convoité : le tour du monde. En effet, il existe de plus en plus des agences de voyages qui proposent différents tours du monde en avion. Si auparavant ce type de voyage était réservé aux plus riches, aujourd’hui, il est ouvert au grand public. Les seniors sont les plus intéressés par ce type de croisière car il permet de voyager d’un continent à un autre avec un équipage dédié à leurs petits soins. Dans ce voyage, c’est aussi la formule tout compris qui vous permettra de voyager en toute tranquillité : vous n’avez plus à vous inquiéter d’organiser les visites dans chaque endroit ou encore à chercher un restaurant ou un hôtel. Le voyage en groupe vous permet aussi de faire de belles rencontres.

Les voyages sur mesure

Selon vos préférences, vous pouvez enfin opter pour des voyages sur mesure. Vous avez envie d’un voyage dynamique, au bout du monde et à la rencontre des éléphants, des girafes ou encore des tigres et tant d’autres animaux sauvages, le Safari en Afrique est fait pour vous. Découvrez par exemple le Kenya en Safari, vous aurez l’occasion de visiter les grandes réserves du pays et voir de plus près le Kilimandjaro. Si par contre vous avez envie d’un voyage plus serein au plus proche de la nature, optez pour les voyages nordiques. Vous y découvrirez l’aurore boréale et les balades en traîneau. Ce type de voyage propose aussi des formules tout compris où ils ne vous reste plus qu’à vous laisser entraîner par le guide et profiter au maximum de votre voyage.

Les agences de voyages rivalisent de propositions avec les différents types de voyage qu’ils proposent. À vous de choisir celui qui vous convient selon votre budget, votre condition physique et vos goûts.

Chien ou chat pour tenir compagnie à un senior ?

Chien ou chat pour tenir compagnie à un senior ?

Le changement de rythme de vie en entrant dans la vie senior provoque souvent un sentiment de solitude et d’inutilité sans oublier les problèmes de santé qui apparaissent. Les moments en famille se font rares et l’arrêt des activités les isole du monde extérieur. Ces bouleversements peuvent provoquer un effet négatif sur le moral des seniors, ainsi pour combler le manque d’affection et leur redonner le sens de la responsabilité, la présence d’un animal de compagnie leur est bénéfique. Le chien et le chat sont les plus recommandés pour les seniors, mais lequel des deux choisir ?

 

Adopter un chien

Un chien est dépendant de son maître : le plus contraignant sera sa sortie quotidienne entre 1h et 1h30 par jour. Ainsi le senior doit aussi avoir les capacités physiques afin de l’accompagner. Sur le plan santé de l’animal, des visites médicales régulières chez le vétérinaire sont à prévoir en plus des visites ponctuelles au cas où il tombe malade. Le chien doit être nourri et soigné au quotidien, comme le laver ou encore le brosser. Cependant, un chien est affectueux et par rapport aux autres animaux, il est plus communicatif. Les chiens de petite taille ou moyenne comme les bichons et les chihuahuas conviennent mieux aux seniors, car ils sont faciles à soigner et à manipuler. Enfin, pour une bonne cohabitation avec le chien, il doit avoir son espace et la relation dominant (le senior) et dominé (le chien) doit être instauré ce qui n’empêchera pas le senior de lui donner de l’affection. Afin d’accueillir ces animaux de compagnie dans de bonnes conditions, Le site des Animaux donne quelques pistes sur leurs conditions d’adoptions comme les soins à donner, les vaccins à faire etc.

Adopter un chat

Le chat est un animal de compagnie très indépendant même s’il est très affectueux. C’est un animal calme, surtout la femelle qui s’avère en général plus douce et tendre. Avant de ramener un chat à la maison, il est conseillé de stériliser la femelle et de castrer le mâle. Cette petite intervention permettra au futur propriétaire de ne pas subir les désagréments durant les périodes de chaleur. Un chat se soigne facilement au quotidien : sa ration est à donner une à deux fois par jour et la litière peut se changer tous les deux à trois jours. Il faut savoir qu’un chat est exigeant par rapport à la propreté de sa litière, donc si le changement de litière ne peut pas se faire au quotidien, il faut le nettoyer. Il convient de bien choisir la race du chat pour qu’il s’adapte bien au senior. Si le maître n’a pas la possibilité de le brosser tous les jours, les chats à poil long sont à éviter. Comme tous les autres animaux, un chat doit effectuer des visites médicales régulières chez le vétérinaire.

Avant de prendre la décision d’adopter un chien ou un chat, l’état de santé et le rythme de vie du futur propriétaire doivent être pris en compte. Si celui-ci a la santé fragile, il est conseillé de lui prendre un chat qui nécessite moins de soin et surtout pas de sortie. Il ne faut pas oublier de tenir compte du budget que le senior peut allouer à leurs soins et il est bon de le préparer à la durée de vie de leurs futurs compagnons.

Quelles activités manuelles pour occuper les seniors en EHPAD ?

Quelles activités manuelles pour occuper les seniors en EHPAD ?

L’EHPAD ou l’établissement hébergement pour personnes âgées dépendantes proposent souvent des ateliers d’activités manuelles pour occuper leurs pensionnaires. Les activités doivent être variées et accessibles pour retenir leur attention et leur faire passer un bon moment.

Les avantages des activités manuelles

Les activités manuelles pour les seniors de l’EHPAD sont choisies avec soin et diffèrent d’un atelier à un autre afin d’intéresser au maximum les seniors. Plusieurs activités sont disponibles sur le site DIY Realisable.pro ou encore sur Le site Bricoleur Pro, la pratique de ces activités donnera l’occasion au senior de se retrouver en groupe. Elles ne doivent pas les infantiliser, mais ne doivent pas non plus être trop compliquées. Les activités choisies cibleront la motricité au niveau des leurs mains et de leurs bras.

La décoration d’une boite

C’est une activité amusante que les seniors apprécieront. Pour le réaliser, il leur suffit de se procurer une boite à chaussure à décorer. Les seniors pouvant manipuler une paire de ciseaux découperont des figures de leur choix dans des papiers gommettes ou de simples papiers en couleur. Ensuite ils pourront les coller sur la boite. Il est possible aussi de récupérer de vieux magazines, c’est encore plus amusant, car selon le goût de chacun, il choisira les photos qui leur conviennent puis les colleront. Pour les personnes qui ne pourront pas couper, des petits dessins, des photos, etc seront découpés à l’avance et elles n’auront plus qu’à les coller. Pour terminer cet atelier, les seniors garderont chacun leur boite pour décorer leur chambre et y mettre leurs petits objets fétiches.

Le jardinage

Le jardinage est l’une des passions des seniors et on peut le ramener au sein de l’EHPAD pour en faire un atelier. Un tout petit pot sera distribué à chacun et ils n’auront plus qu’à le remplir avec un peu de terre puis de mettre la plante. Des plantes grasses conviendront, car elles sont résistantes et ne nécessitent pas beaucoup de soin. À la fin de l’activité, les seniors peuvent ramener les petits pots dans leur chambre et la présence de ces petites plantes leur donnera l’envie d’en prendre soin. Ils n’auront plus qu’à les arroser et de nettoyer les feuilles de temps en temps, une activité qui contribuera également à stimuler leur mémoire sur la fréquence des arrosages sans oublier de faire travailler leur motricité.

La peinture et le collage

Les seniors auront à décorer un petit support en bois de forme carré. Pour ce faire, il existe des figurines en pâte à sel que l’on peut retrouver par thème, par exemple les fleurs. Les seniors auront juste à les peindre puis à les coller sur le support. Ils peuvent aussi le compléter par des stickers en forme de cœur, d’étoiles, de nœud, etc. Les collages se feront sur tous les côtés et le milieu sera réservé pour un pense-bête sur lequel ils pourront écrire des petits messages.

Ces différentes activités manuelles permettront aux seniors de stimuler leurs mains et surtout leurs doigts. Voir un objet qu’ils ont fabriqué eux-mêmes leur procureront également du plaisir, sans oublier celui de pouvoir le rapporter dans leur chambre. Ils pourront le garder en souvenir et surtout le montrer fièrement à leurs visiteurs.

3 plantes pour soulager les séniors

3 plantes pour soulager les séniors

Vieillissement de l’organisme oblige, entre le rhumatisme, la constipation ou encore les problèmes de sommeil, la santé des seniors a beaucoup de hauts et de bas. La phytothérapie est heureusement très efficace pour soulager ces maux. Connaissez-vous déjà les bienfaits de ces trois plantes ?

La rhubarbe

Les merveilleuses plantes aux pouvoirs thérapeutiques ne manquent pas, surtout pour les seniors qui choisissent de se soigner par l’intermédiaire de remèdes naturels. La rhubarbe en fait partie. En effet, cette plante herbacée particulièrement connue pour son goût acidulé n’est pas seulement utilisée dans la pâtisserie, dans la compotée et dans la confiserie.

Cette vivace remédie efficacement aussi aux problèmes de constipations. Que ce soit de manière chronique, ponctuelle ou occasionnelle, ce trouble de l’évacuation des selles est de plus en plus fréquente à partir de la cinquantaine, tant chez les hommes que chez les femmes. Les causes sont souvent une mauvaise alimentation, la sédentarité, ou encore la déshydratation.

Ainsi, avec ses propriétés laxatives, la rhubarbe régule également le transit intestinal. Disponibles dans des boutiques spécialisées, les racines de cette plante sont généralement vendues sous forme de poudres séchées. À laisser infuser vingt minutes dans une tasse d’eau chaude et boire le soir avant d’aller dormir.

Le curcuma

Les nombreux bienfaits du curcuma ne sont plus à démontrer. La preuve, l’usage médicinal du safran des Indes daterait déjà d’il y a quatre mille ans, dans l’ayurvédique, ainsi que dans la médecine traditionnelle chinoise. D’ailleurs, avec l’intérêt et l’engouement mondial qu’il y a aujourd’hui autour de cette épice, des études scientifiques sont aujourd’hui menées pour démontrer les réelles propriétés curatives de ce rhizome.

Toutefois, le curcuma longa  est surtout réputé pour ses vertus préventives contre de nombreux cancers pour ne citer que le pancréas, le colon, ou encore la prostate. Et pour ce qui est maintenant de la santé des seniors, qualifiée aussi d’anti-inflammatoire puissant, cette plante également riche en antioxydant est préconisée pour lutter contre les douleurs des os et des articulations.

En traitement de longue durée, une cure de safran des Indes aiderait considérablement à faire baisser les douleurs et les inconforts liés au rhumatisme, à l’arthrose, à la sciatique et à l’ostéoporose. En outre, le curcuma calmerait également les brûlures d’estomac, les ballonnements et les acidités gastriques.

La camomille romaine

Avec le stress à gérer au quotidien et le mode de vie actuel, l’insomnie concerne aujourd’hui toutes les catégories de population. Ce sont cependant les seniors qui sont les plus touchés, mais la comomille peut aussi convenir aux enfants et adolescents. Pour cause, avec l’âge, la longueur et la qualité du sommeil se déprécient irrémédiablement. Les raisons sont nombreuses : difficulté d’endormissement, réveils précoces ou nocturnes fréquents…

Les conséquences sont dans un premier temps la fatigue physique qui sur du long terme aura aussi de graves répercussions sur la santé et sur le bien-être psychologique de la personne. Nombreux insomniaques dépriment alors. Les remèdes ? Un changement radical de mode et d’hygiène est vie est quelquefois nécessaire.

Et en complément, considéré comme un véritable somnifère naturel, la camomille romaine est un des remèdes par excellence de l’insomnie. Cette plante très odorante et parfumée favorise la détente des muscles, tout en calmant les tensions nerveuses. À boire en tisane avant le coucher.

L’importance de la famille dans l’accompagnement d’un senior en maison de retraite

L’importance de la famille dans l’accompagnement d’un senior en maison de retraite

Vivre l’entrée en maison de retraite n’est pas du tout facile que ce soit pour la personne âgée ou pour la famille. D’où l’importance cruciale d’un bon accompagnement de la part des proches afin de mieux vivre cette épreuve.

L’entrée dans la maison de retraite : le soutien de la famille, un essentiel

Avec le développement des services à la personne, de plus en plus de personnes âgées choisissent le maintien à domicile plutôt que l’entrée en maison de retraite. Cela leur permet de rester chez eux et de bénéficier d’une aide extérieure pour l’exécution de tâches quotidiennes qu’ils ne peuvent plus faire eux-mêmes à cause de leur âge avancé. Toutefois, en raison de maladies ou troubles à l’instar de la maladie d’Alzheimer, intégrer ce type de structure d’hébergement devient indispensable.

Cette étape n’est pas du tout facile à vivre pour le senior ainsi que pour sa famille. Le parent perd ses repères puisqu’il doit quitter son nid douillet dans lequel se trouvent tous ses souvenirs pour vivre au milieu de personnes qu’il ne connaît pas. Durant cette épreuve, il doit pouvoir compter sur ses proches qui devront être là le plus souvent possible pour que l’aîné ne ressente pas un sentiment d’abandon et de solitude. Un conseil du magazine de la famille : plus la personne âgée est accompagnée lors de son entrée au sein de la maison de retraite, mieux se fera son adaptation à son nouvel environnement.

Quelques conseils pour une vie meilleure en maison de retraite

La famille doit être présente à toutes les étapes liées à l’entrée dans la maison de retraite. Dès le départ, elle doit aller avec le parent pour choisir la structure la plus acceptable pour lui. Lors de l’installation, elle doit également l’aider dans la décoration et la personnalisation de la chambre en choisissant avec lui les photos et objets personnels auxquels il tient.

Le plus régulièrement possible, les proches doivent venir prendre des repas et passer plusieurs heures avec lui afin qu’ils ne se sentent pas seuls. Il faut savoir que dans cet environnement, il devra se plier à des contraintes horaires et à des règles collectives. Les difficultés seront peut-être nombreuses au début, mais la présence de la famille les atténuera. L’idéal est que tous les proches soient toujours présents. Toutefois, si ce n’est possible, établir un calendrier pour savoir qui sera présent à telle date permet une présence régulière et rassurante auprès du parent.