Senior : acquérir une maison grâce au rachat de crédit

Senior : acquérir une maison grâce au rachat de crédit

Après 60 ans ou une fois la retraite atteinte, il peut être plus compliqué pour les Français se souscrire un crédit immobilier dans la durée. Les banques vont davantage surveiller l’âge de fin de prêt. Sans oublier l’assurance emprunteur qui sera plus importante.

Le crédit immobilier pour sénior

Les Français sont attachés à la pierre et l’ont encore prouvé en 2017, année durant laquelle le nombre de transactions sur le marché ancien a littéralement explosé. Les jeunes primo-accédants ne sont pas les seuls à s’endetter pour acquérir un bien immobilier. Généralement, en atteignant la cinquantaine, les emprunteurs terminent de rembourser leur prêt initial ou vont bientôt solder l’intégralité de leur crédit.

Pourtant, selon les évolutions professionnelles ou personnelles, il peut être intéressant d’investir de nouveau dans la pierre, ne serait-ce que pour préparer un patrimoine en vue d’une succession. Après 50 ans ou plus, il est toujours possible d’emprunter pour financer l’achat d’un bien immobilier.

Le crédit immobilier classique n’est pas la seule source de financement possible, il existe une autre opération bancaire : le rachat de crédits. Ce dernier implique d’avoir plusieurs prêts en cours de remboursement. Le regroupement permet, d’une part, d’obtenir une seule mensualité dont le montant sera davantage en adéquation avec les revenus des emprunteurs.

En effet, au fil des ans, en souscrivant plusieurs prêts (auto ou consommation), ces derniers ont vu leur taux d’endettement augmenter. La nouvelle mensualité réduite tombe également à pic en prévision d’un départ à la retraite significatif d’une baisse de revenus. A cette occasion, réviser une mensualité à la baisse et envisager un nouveau projet est opportun.

Limiter le coût de l’assurance de prêt immobilier

Le regroupement de crédits concerne les séniors car il peut permettre de financer un bien une fois un certain âge atteint. Lors de leur demande de regroupement, il suffit aux emprunteurs d’indiquer leur souhait d’acheter un bien immobilier. Pour un rachat de crédit, selon les profils, l’âge de fin prêt peut être supérieur à celui d’un crédit classique (plus de 75 ans).

Les séniors disposant d’un apport ou étant déjà propriétaire d’un bien pourront faire pencher la balance en leur faveur. Cependant, il faut s’attendre à ce que le montant de l’assurance-emprunteur soit plus élevé par rapport à un jeune emprunteur.

Avant d’accepter de couvrir le risque, le médecin de l’assureur peut exiger divers bilans de santé. En fonction de l’avis du corps médical, le taux de l’assurance sera plus ou moins élevé voire refusé. Pour limiter le montant de l’assurance de prêt, les séniors peuvent se tourner vers une délégation d’assurance. Il s’agit de souscrire une assurance différente de celle proposée par l’établissement prêteur (assurance de groupe).

En faisant jouer la concurrence, il est possible de réduire considérablement sa mensualité consacrée à l’assurance et tout cela avec des couvertures équivalentes. En conclusion, les séniors ne sont pas écartés du crédit immobilier ; au contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *