A combien estimer le montant de sa retraite ?

A combien estimer le montant de sa retraite ?

Étant donné que les régimes de retraite se durcissent ces dernières années, la question du montant que l’on percevra au moment de quitter le monde du travail se pose. Ce coût dépend d’un certain nombre de paramètres que l’on développera dans cet article.

Connaître son salaire annuel moyen

La première étape pour connaître le montant de votre retraite consiste à évaluer votre salaire annuel moyen. À l’inverse des idées reçues, il ne repose pas sur vos salaires annuels de vos 25 dernières années de carrière, mais plutôt de vos 25 meilleures années. Sachez néanmoins que ce nombre d’années dépend aussi de vos années de naissance. Les 25 années ne s’appliquent que pour les personnes nées après 1948. Si vous êtes né en 1944, le nombre d’années pris en compte est de 22 si vous êtes né en 1945, 23 si vous êtes en 1946 et ainsi de suite.

La caisse de retraite procède à une revalorisation au moment de faire les calculs. Votre salaire annuel moyen ne sera donc pas basé sur le montant affiché sur les bulletins de salaire des années passées. Il est revalorisé en fonction de l’évolution des prix, déterminée par un coefficient de revalorisation. À titre illustratif, en 1990, vous avez touché 18 000 euros. Pour cette année-là, le coefficient de revalorisation appliqué en 2017 est de 1,443. Multipliez 18 000 euros par ce chiffre et vous obtiendrez la moyenne qui est de 25 974 euros. On utilise cette technique pour chacun des 25 meilleurs revenus annuels de votre carrière. Additionnez ensuite la somme de vos salaires puis divisez le tout par 25 pour connaître votre salaire annuel moyen.

Le coût de la retraite et ses conditions

Au moment de la retraite, vous toucherez 50% de ce salaire annuel moyen. C’est ce qu’on nomme le « taux plein ». Mais attention, pour accéder à ce revenu, vous devez respecter des conditions. Ainsi, ce régime à taux plein ne s’adresse qu’aux personnes qui ont l’âge légal de la retraite c’est-à-dire 62 ans et qui ont aussi versé les cotisations vieillesse nécessaires au nombre de trimestres exigés (plus d’infos ici ou sur Le Mag de la Finance).

Une réduction du coût de ce régime à taux plein est effectuée si la personne en question n’a pas cotisé durant le nombre de trimestres imposés. Par contre, une majoration est appliquée si des cotisations ont continué à être versées au-delà de la durée d’assurance requise et de l’âge légal de départ en retraite.

Le montant de la future retraite peut aussi augmenter selon des cas spécifiques. Une majoration de 10% est appliquée pour les salariés qui doivent quitter le monde des actifs à cause d’une inaptitude au travail. Cette même majoration est proposée aux personnes ayant plus de 3 enfants.

Pour d’autres infos sur la retraite, des sites comme Financierement.fr peuvent vous aider. Et si vous avez définitivement du mal à calculer le coût de votre future pension, n’hésitez pas à utiliser des simulateurs en ligne qui sont très nombreux et efficaces pour vous donner des réponses de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *